La "névrose infantile" un trauma bénéfique

  • €20,00
Taxes incluses.


Martine Menès

 

La « névrose infantile » c’est le terme que Freud utilisera pour recouvrir la période dite du Complexe d’Œdipe. Complexe (qui signifie nœud, croisement), il l’est en effet beaucoup plus que sa vulgarisation ne le laisserait à penser, et ce dès son élaboration par Freud.

Cependant Lacan a très tôt interrogé l’usage de l'Œdipe soulignant les conditions socioculturelles de son élaboration et le présentant comme un mythe qui doit être interprété. Ce livre, qui se trouve ici réédité et discrètement augmenté, est une invitation à revisiter le complexe d’Œdipe freudien en suivant cette indication, non sans interroger l’usage qui a pu en être fait, autant dans des visées psychologiques confondant géniteur et fonction paternelle que dans des critiques idéologiques rabattant la lecture œdipienne d’une réalité socio-familiale sur la défense du patriarcat. Il s’agit ici de rechercher ce qui en fait l’efficace pour orienter un petit être entièrement soumis à sa toute puissance imaginaire vers un devenir sujet de désir corrélé à la loi.

Il aborde ainsi tout en laissant le chantier ouvert les modalités contemporaines par lesquelles l’enfant est introduit dans les règles élémentaires du lien social.

 

_______________________________________________

 

Une brève à propos de  La "névrose infantile" un trauma bénéfique, de Martine Menès, par Anne Castelbou Branaa

Ce livre remanié prolonge les élaborations du précédent en mettant l’accent sur le rôle prépondérant joué par la fonction paternelle dans la construction de la névrose infantile, à la lumière des dernières avancées conceptuelles de Lacan réinterprétant le mythe freudien du complexe d’Œdipe. Il est un outil précieux pour s’orienter dans la clinique de l’enfant (lire la suite)